Le guide de votre bien-être à domicile

Cardiofréquencemètre

Actualités

Maladies cardiovasculaires : le sauna améliore l’espérance de vie

Selon une étude parue dans le Jama Internal Medicine, le sauna réduit jusqu’à 60% le risque de mort dû à un arrêt de c½ur subite. Pour les personnes qui présentent des signes de faiblesse cardiaque, le sauna est une bonne alternative pour améliorer la résistance cardiovasculaire.

Il est possible de faire du sauna quotidiennement. Cette pratique est bénéfique aussi bien pour le c½ur que les artères. En effet, des chercheurs finlandais ont confirmé que les bains finnois apportent beaucoup de bienfaits autres que sa vertu relaxante. L’étude a été menée sur 2 300 individus âgés de 42 à 60 ans. Une fréquence de 2 à 3 séances de sauna par semaine réduit le risque de mortalité, peu importe la cause de 24%. Cette baisse s’applique aussi pour la mort cardiaque subite, les maladies cardiovasculaire ou coronarienne. Les personnes qui font du sauna tous les jours sont encore plus épargnées. Le risque de mort baisse de 63% et la probabilité de mortalité par maladie cardiovasculaire ou coronarienne diminue de moitié. Pour se faire, il faut que chaque séance de sauna dure au moins 20 minutes.

Les chercheurs expliquent le lien entre le sauna et l’augmentation de l’espérance de vie par l’équivalence du sauna à une activité physique modérée. Au cours d’une séance de sauna de 20 mn, le rythme cardiaque se situe entre 100 battements/ minute voire 150 pour une séance plus intense. Le bain finnois diminue considérablement la pression artérielle et améliore le fonctionnement du ventricule gauche du c½ur, celui qui s’occupe de l’extraction du sang du c½ur dans la circulation. Ce qui est sûr, c’est que le temps passé au sauna n’est pas du temps perdu, au contraire, il peut vous donner plus de jours à vivre.

L’ère du bien-être et de la santé numérique

Dans le nouvel eldorado numérique, chacun trouvera son bonheur dans les nouvelles technologies conçues pour améliorer le bien-être. En enregistrant les données sur notre performance physique et notre dépense énergétique, ces dispositifs accessibles et faciles à porter deviennent des alliés incontournables.

Les coachs sportifs

A l’image de Fitbit, les coachs numériques sont dotés de GPS et de cardiofréquencemètre pour permettre aux coureurs de calculer le rythme cardiaque, la distance parcourue et les calories brulées. Comme les professionnels, les amateurs d’activité physique peuvent mesurer leurs efforts quotidiens. Autre avantage, ces podomètres encouragent leurs utilisateurs à hausser de 10 à 25 % la fréquence des séances d’activité physiques et pour les joggeurs, d’autres systèmes proposent coaching audio et sélection des meilleurs morceaux du playlist (en synchronisation avec le rythme). Par exemple, le programme britannique de podcast audio « Du canapé au km5 » a attiré plus de 10 millions d’internautes.

Le bonheur au numérique

Après le succès des sites de rencontre en ligne, les concepteurs d’applications misent désormais sur la famille et la notion du bonheur :

La vie à deux avec les applications inventées pour améliorer l’intelligence émotionnelle du couple : SMS positifs sur la complicité et l’affection.

Apprendre le rôle des parents avec les apps d’ « e-parenting » : autorité, méthodes de résolution de conflit dans les relations familiales compliquées.

Des agendas partagés pour faciliter les rencontres entre les familles distantes, recomposées ou nombreuses.

Les blogs familiaux et vidéoconférences pour sauvegarder les liens avec les souvenirs et les photos d’événement avec « e-gratitude ».

Des applications dédiées aux méditations guidées, à la visualisation positive, à la sophrologie, à la psychothérapie en ligne, à la relaxation, etc.